de fr it

Julier

Famille attestée depuis le XIVe s. à Varonne, connue aussi sous les noms de Jolier, Jullier et Schullier. Elle essaima avant 1800 à Venthône, Loèche, Inden et Loèche-les-Bains, plus tard à Ernen, Sierre, Sion (droit de bourgeoisie en 1952) et Littau. Au XVIIIe s., elle était l'une des meilleures familles du dizain de Loèche, à qui elle donna plusieurs magistrats, comme Johann (major en 1742 et 1750, capitaine du dizain en 1750), Stephan (major en 1748 et 1775) et Jean-Joseph (->). Elle compta des dignitaires ecclésiastiques, comme Johann Christian (1719-1777), premier directeur du séminaire épiscopal de Sion, Johann Stephan (1779-1829), théologien, chancelier, official, vicaire général, et Augustin (1849-1917), théologien, chancelier et chantre du chapitre cathédral.

Joseph-Alexis (->) fut élevé au rang de chevalier, en 1750, par l'impératrice d'Autriche Marie-Thérèse, sous le nom de J. von Badenthal; comme il mourut sans enfant, son nom passa à son neveu Johann Nepomuk Lorenz (1745-1814). Celui-ci, fils de Johannes (de Varonne) et de Barbara Matter, s'établit à Vienne et reçut le titre de baron en 1800; copropriétaire d'une fabrique de cotonnades à Schwechat près de Vienne, il possédait en outre de vastes terres en Bohême, ce qui lui valut dans ce pays l'indigénat officiel (incolat), avec rang de baron. Son épouse Maria Anna, baronne von der Mark lui donna cinq enfants: un fils célibataire, Joseph Stephan (1785-1858), capitaine de cavalerie dans la garde noble de Bohême, avec lequel s'éteint en lignée masculine la famille des J. von Badenthal, ainsi que des filles, entrées par mariage dans les familles des barons von Puthon et des comtes von Pötting und Persing et dont certains descendants vivent encore actuellement en Autriche.

Sources et bibliographie

  • Armorial valaisan, 1946, 137
  • R. von Procházka, Genealogisches Handbuch erloschener böhmischer Herrenstandsfamilien, 1973