de fr it

Lauwiner

Vieille famille valaisanne, aujourd'hui éteinte, mentionnée anciennement sous l'appellation an den Lowinen, mais le plus souvent sous les formes latine de Lovina et germanique de L. ou Lowiner. Ce patronyme vient du lieudit Lowinen, partie orientale du village de Sankt German près de Rarogne. Le premier représentant connu est Rolet, attesté à Rarogne entre 1362 et 1367, fils du notaire Aymo an der Lowinon. A la fin du XIVe s., la famille était établie à Sion; des branches s'installèrent à Sierre et Ardon au cours du XVe s. Des L. jouèrent en Valais un rôle non négligeable entre le XVe et le XVIIIe s., que ce soit dans des charges politiques (châtelains, capitaines du dizain de Sierre, bourgmestres de Sion) ou dans des dignités ecclésiastiques. Il ne faut pas confondre cette famille avec celle tout aussi ancienne des Zlauwinen ou Zlowinen de Conches, originaire du hameau disparu de Lowinen entre Mühlebach et Steinhaus. Son premier représentant connu, Johann Zlowinen, conduisit les Conchards lors des combats contre la maison de Savoie à la fin du XIVe s. Peter Zlowinen, grand bailli, est le plus important représentant de cette famille toujours bourgeoise d'Ausserbinn et Steinhaus. Une famille Lowiner alias Antillo, bourgeoise de Ried-Brigue, tire son nom du hameau d'In der Löwinen. Il semble qu'elle n'ait rien en commun avec les deux précédentes.

Sources et bibliographie

  • Walliser Wappenbuch, 1946, 146-147
  • L. Carlen, «Bischof Ignaz de Lovina (1660-1720)», in RHES, 63, 1969, 114-115
  • von Roten, Landeshauptmänner, 11
En bref
Variante(s)
de Lovina
Lowiner