de fr it

Perrig

Famille en vue attestée depuis le XVe s. dans le district de Brigue et plus tard à Grengiols. Le siège de la famille se trouvait à Brigue (château Perrig du XVIIe s., remplacé au début du XXe s. par la maison Perrig, auj. restaurant de la Couronne). Bartholomäus fut le premier de la famille à se distinguer en politique (notaire, major de Ganter en 1461, grand châtelain du dizain de Brigue en 1467). Cette famille, assez peu nombreuse, assuma régulièrement par la suite des charges au niveau de la commune et du dizain, fournissant, au XVIIIe s., deux gouverneurs de Monthey, quelques majors de Nendaz-Hérémence et des châtelains de Lötschen-Niedergesteln et du Bouveret. Aux XVIIIe et XIXe s., plusieurs P. furent officiers au service de Piémont-Sardaigne ou de France, huit furent jésuites et parfois missionnaires. François Xavier (->) et Peter Moritz (->) jouèrent un rôle important dans les événements de 1798 et 1799. Depuis 1848, six P., tous avocats et notaires, revêtirent des charges publiques: certains furent juges et d'autres députés au Grand Conseil valaisan, Alfred (->) conseiller national.

Sources et bibliographie

  • Armorial valaisan, 1946, 193