de fr it

Venetz

Riche famille de la vallée de Saas; documentée pour la première fois au XIVe s. sous le nom de Veneto, elle essaima dans tous les dizains du Valais. A la fin du XIVe s., une branche entra en possession, par mariage, de la majorie de Chouson, c'est-à-dire de Saint-Nicolas. Ses différentes branches fournirent en nombre, jusqu'à la fin de l'Ancien Régime, des majors de Mörel et des châtelains de Viège, de Brigue, de Niedergesteln-Lötschen, de Sierre, de Sion, de Nendaz et du Bouveret. Les V. comptèrent onze gouverneurs (sept de Monthey et quatre de Saint-Maurice) et, aux XVe et XVIe s., cinq grands baillis: Anton (->), Egidius (->), Théodule (->) et deux Thomas (-> et ->). Plus de deux douzaines furent religieux séculiers ou réguliers. Ferdinand, de Gampel, officier qui s'autoproclama comte de Saas, fut en 1798 et 1799 l'un des chefs des insurgés du Haut-Valais. De la branche de Stalden sont issus au XIXe s. les ingénieurs cantonaux Ignace (->) et son fils Franz, puis au XXe s. plusieurs députés au Grand Conseil.

Sources et bibliographie

  • Armorial valaisan, 1946, 277-278