de fr it

Waldin

Famille patricienne issue de Peter, notaire à Zermatt, admis à la bourgeoisie de Sion en 1481. Dans la seconde moitié du XVIe s. déjà, les W. figuraient parmi les familles les plus éminentes de la ville, grâce à leur habileté et à une politique matrimoniale ciblée. Comme de nombreux autres bourgeois de Sion, ils avaient adhéré à la Réforme. Même s'ils avaient des liens familiaux avec des protestants influents, ils entretenaient aussi d'excellentes relations avec le prince-évêque. La famille accéda aux fonctions les plus élevées avec Moritz, vice-grand bailli du Valais et gouverneur de Monthey (1579-1581), son fils Antoine (->) et le fils de ce dernier, Hildebrand, bourgmestre de Sion et vice-grand bailli (1636). La dernière représentante de la famille, Maria Katharina, mourut en 1785. Au début du XXIe s., la maison Waldin, ancienne résidence de la famille, existe encore à Sion.

Sources et bibliographie

  • A. de Wolff, «Les fresques héraldiques de la maison Waldin à Sion», in Ann. val., 1962, 393-404
  • von Roten, Grands baillis, 224-228