de fr it

Wiestiner

Famille valaisanne de la vallée de Saint-Nicolas, mentionnée pour la première fois en 1347 avec Peter von der Wyestin, curé de Zermatt. Johann représenta le dizain de Viège à la conclusion du traité avec la cour de Mattarella à Domodossola (1448). Un autre Johann, notaire à Zermatt, rédigea les premiers statuts de la majorie de Zermatt (1540). La famille compta ensuite quelques majors et juges de Zermatt. Egid acquit la bourgeoisie de Viège en 1499. Ses descendants se distinguèrent aux XVIe et XVIIe s. comme grands châtelains de Viège et gouverneurs de Saint-Maurice et Monthey. Une autre branche s'établit vers la fin du XVe s. à Saint-Martin et Hérémence dans le val d'Hérens. En 1508, Egid, membre de cette branche, devint bourgeois de Sion. Son fils Johann, bourgmestre (1515) et grand châtelain de Sion (1517 et 1531), fut aussi vice-grand bailli du Valais en 1522 et 1525. Au XVIIe s., les W. s'éteignirent à Sion, Viège et Zermatt. Au début du XXIe s., une branche existe encore à Saint-Martin et Grône sous le nom de Vuistiner.

Sources et bibliographie

  • Armorial valaisan, 1946, 288, 294-295
En bref
Variante(s)
Vuistiner