de fr it

Zuber

Nom de famille répandu dans le Haut-Valais. Nikolaus Zubere de Münster est mentionné pour la première fois en 1270. Au XVe s., des Z. occupèrent des charges locales ou ecclésiastiques dans les dizains de Conches, Brigue, Viège, Loèche, Sierre et Sion. Seule la famille originaire de Saint-Nicolas accéda à la notoriété, dès le XVIIe s., avec le grand bailli Sébastien (->). Celui-ci transmit à ses descendants les droits de bourgeoisie de Viège et de Sion, ainsi que la maison Zuber au Kaufplatz à Viège (1622) et une maison de maître sise à l'extrémité supérieure du Grand-Pont à Sion. Outre un bailli de Saint-Maurice, cette lignée compte dans ses rangs plusieurs grands châtelains de Viège et de Sion, un châtelain de Vionnaz-Bouveret, deux majors de Nendaz-Hérémence et un bourgmestre de Sion. La branche de Viège s'éteignit en 1769 avec Franz Arnold, recteur de la fondation de famille von Schalen à Saint-Nicolas. Le peintre Alex, mort en 1830, fut le dernier descendant masculin de la branche de Sion.

Sources et bibliographie

  • Armorial valaisan, 1946, 301
  • von Roten, Grands baillis, 238-245

Suggestion de citation

Truffer, Bernard: "Zuber", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 24.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023618/2014-02-24/, consulté le 03.12.2020.