de fr it

JoachimFeiss

11.3.1831 à Alt Sankt Johann, 16.9.1895 à Berne, prot., d'Alt Sankt Johann. Fils de Johann Caspar, agriculteur. Karolina Ruchti, fille de Friedrich. Etudes de droit à Lausanne, Tübingen et Munich. Avocat dans l'étude de Josef Meinrad Breny, à Rapperswil (SG, 1853-1855). Secrétaire du Département militaire du canton de Saint-Gall (1855-1859). Secrétaire de la chancellerie du Département militaire fédéral, F. servit sous neuf conseillers fédéraux, utilisant son talent d'organisateur en faveur de l'unification de l'armée (1859-1872). Directeur général des douanes fédérales (1873-1875). Comme chef d'arme de l'infanterie (1875-1895) et comme commandant de la division 3 (1885-1890) et du IIe corps d'armée (1891-1895), il joua un rôle déterminant et politiquement prudent dans la mise en œuvre de l'unification militaire. Député radical au Grand Conseil bernois (1874-1878 et 1882-1886), membre du Conseil de ville (législatif) de Berne (1888-1895, président en 1894). Cofondateur de la Banque populaire suisse à Berne (1869, président en 1870-1885). Membre du synode de l'Eglise bernoise. Président de la Société suisse des officiers (1886-1889).

Sources et bibliographie

  • Grundzüge einer neuen schweizerischen Militär-Organisation auf Grundlage der Bundesverfassung von 1848, 1872
  • C. Müller, Oberst Joachim Feiss, 1895
  • E. Wetter, E. von Orelli, Wer ist wer im Militär?, 1986, 52
  • L'Etat-major, 2; 3, 58
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 11.3.1831 ✝︎ 16.9.1895