de fr it

JosefFeldmann

7.8.1927 à Amriswil,24.9.2022, catholique, de Näfels. Fils de Josef Feldmann et d'Olga née Kolb, maître et maîtresse d'école primaire. Annie Chevillon, fille de Robert Chevillon. Josef Feldmann étudia l'histoire et les langue et littérature allemandes à Zurich, Genève et Louvain, obtint son doctorat en 1951 et le diplôme d'enseignement supérieur en 1952. Maître d'école secondaire (1952-1958), il dirigea ensuite l'école suisse de Florence (1958-1963). Fonctionnaire de la section de l'état-major général dès 1963, il devint chef de la section opérationnelle (1972-1976). Il fut divisionnaire et sous-chef d'état-major front (1977), commandant de la division de campagne 7 (1981-1982) et, promu commandant de corps, du corps d'armée de campagne 4 (1983-1989). Enseignant à la section des sciences militaires de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich dès 1969, Feldmann fut nommé chargé de cours de politique de sécurité à l'Université de Berne (1979-1980), puis à la Haute école de Saint-Gall (1984-1992) où il devint professeur titulaire en 1988. Il fut membre (1993-1997), puis membre d'honneur (dès 1998) du Comité international de la Croix-Rouge.

Sources et bibliographie

  • Menzl, Andreas; Wegelin, Peter; Weiss, Josef (éd.): Friedenssicherung – vom Alpenreduit zur Sicherheitspolitik. Festschrift für Korpskommandant Josef Feldmann, 1989.
  • Sicherheitspolitisches Forum der Universität St. Gallen (éd.): Sicherheitspolitik und Wirtschaft, 1997 (hommage).
Complété par la rédaction
  • Neue Zürcher Zeitung, 4.10.2022 (nécrologie).
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 7.8.1927 ✝︎ 24.9.2022

Suggestion de citation

Josef Inauen: "Feldmann, Josef", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 11.04.2023, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023677/2023-04-11/, consulté le 16.04.2024.