de fr it

FritzGertsch

28.4.1862 à Aarwangen, 21.11.1938 à Berne, protestant, de Lauterbrunnen. Fils de Christian Gertsch, propriétaire d'une chapellerie. Frère d'Albert Gertsch. 1) Emma Buser, 2) Myra Zella, de Dixon (Etats-Unis). Chapelier de formation, Fritz Gertsch fut officier instructeur de 1886 à 1892 et de 1894 à 1910. Envoyé en mission en Mandchourie en 1904, du côté des troupes japonaises en guerre contre les Russes, il put observer la supériorité des lignes de tir non compactes. Adepte du drill d'après Ulrich Wille (Ohne Drill keine Erziehung, 1900), il se heurta sur ce point à l'opposition de la troupe et de la hiérarchie, ce qui conduisit le Conseil fédéral à le relever du commandement d'une brigade en 1910. Il dut abandonner son métier d'instructeur en 1911. Gertsch dut aussi renoncer en 1919 au commandement, accepté en 1917, de la division 3. Il était convaincu que le «caractère suisse» exigeait un armement spécifique et une manière de combattre particulière. Il prôna l'emploi massif du fusil-mitrailleur dans l'armée.

Sources et bibliographie

  • Gertsch, Fritz: Vom russisch-japanischen Kriege, 1904-1905, 2 parties, 1907-1910.
  • Gertsch, Fritz: Für die Maschinengewehrarmee, 1932.
  • Frey, Hans: «Oberstdivisionär Fritz Gertsch», in: Journal militaire suisse, 1938, n° 12, pp. 717-723 (nécrologie).
  • Ernst, Alfred: Die Konzeption der Schweizerischen Landesverteidigung 1815-1966, 1971, pp. 22-23.
  • Jaun, Rudolf: Preussen vor Augen. Das schweizerische Offizierskorps im militärischen und gesellschaftlichen Wandel des Fin de siècle, 1999, pp. 263-277.
Complété par la rédaction
  • Rieder, David: Fritz Gertsch. Enfant terrible des schweizerischen Offizierskorps, 2009.
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 28.4.1862 ✝︎ 21.11.1938

Suggestion de citation

Senn, Hans: "Gertsch, Fritz", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 15.11.2012, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023713/2012-11-15/, consulté le 07.05.2021.