de fr it

HessZH

Famille de conseillers de la ville de Zurich. Le boucher Hans Schmid, dit H. (✝︎1565), immigré de Reutlingen (Wurtemberg), fut reçu à la bourgeoisie en 1517. Son fils Kaspar H. (1529-1593) entra en 1567 au Grand Conseil, où la famille fut représentée jusqu'en 1798, hormis deux brèves interruptions. Avec Hans Jakob (1584-1656), tondeur de drap, elle entra pour la première fois au Petit Conseil (1652), dont elle ne fit cependant plus partie que sporadiquement après 1685. Les fils de Kaspar fondèrent cinq branches, dont trois s'éteignirent vers 1700. Des deux survivantes, celle de Johannes donna de nombreux pasteurs et savants, tandis que celle de Kaspar, très ramifiée, fut surtout active dans le commerce. Kaspar (1578-1631) fut exportateur de drap et posa, en créant, en 1610, un service de courrier entre Zurich et Lyon, les fondements de la poste zurichoise, développée plus tard par ses fils. En 1677, la poste des H. fut attribuée au directoire commercial, mais garda à sa tête un membre de la famille jusqu'en 1790 (sauf entre 1687 et 1714). Salomon (1696-1768), qui fit fortune dans le commerce de la soie, reprit en 1735 de son beau-père Hans Balthasar Reinhard la seigneurie de Nürensdorf, qui resta aux mains de la famille pendant trois générations, jusqu'en 1798. C'est au château de Nürensdorf, construit par Salomon en 1760, que les archives familiales sont conservées depuis 1975. Le passage, dès le début du XVIIe s., de l'activité artisanale au commerce des textiles, auquel s'ajoutèrent des alliances matrimoniales avec la plupart des familles dirigeantes zurichoises, détermina l'ascension sociale des H. Depuis le milieu du XVIIe s., la famille donna régulièrement des titulaires de charges, des officiers, des pasteurs (l'antistès Johann Jakob ->), des savants, des artistes (David ->, Ludwig ->) ainsi que, au XIXe s., des hommes politiques importants comme Johann Jakob (->), bourgmestre, et Hans Ludwig (->), président de la ville. La famille est organisée en une association, qui administre le fonds familial institué en 1650 par Barbara Escher-H.

Sources et bibliographie

  • AFam, Château de Nürensdorf
  • Das Geschlecht Schmid genannt Hess, 1877/1878
  • Almanach généal. suisse, 1, 198-205; 5, 301-310
  • H. Schulthess, Kulturbilder aus Zürichs Vergangenheit, vol. 1-3, 1930-1942
  • W.H. Ruoff, Stammliste der Familie Hess von Zürich, 1959
  • U. Müller, Archiv der Familie Hess von Zürich, 1993
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF