de fr it

Eschmann

Famille zurichoise dont la présence est attestée dans la seigneurie de Wädenswil depuis 1389. Elle exploita le moulin de Mülistalden à Schönenberg (1571-1721) et le moulin de Giessen à Wädenswil (1659-1745). Aux XVIIe et XVIIIe s., elle donna des lieutenants baillivaux et des aubergistes à Wädenswil. Peter fut secrétaire baillival de Wädenswil (1570), charge qui se transmit dès lors héréditairement jusqu'en 1773, soit sur sept générations. Hans reçut en 1647 la bourgeoisie de la ville de Zurich en reconnaissance de sa loyauté à l'égard des autorités dans l'affaire de Wädenswil (1646). Son petit-neveu Hans Jakob (1659-1742) se distingua dans la seconde guerre de Villmergen (1712) lors de la bataille de la Bellenschanze, près de Hütten, et reçut en échange des récompenses honorifiques. Dans la milice zurichoise, les E. revêtirent fréquemment le grade de capitaine ou de capitaine de cavalerie (1636-1775).

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 2, 804-808
  • H. Schneider, «Rittmeister Johann Jakob Eschmann und das Gefecht um die Bellenschanze bei Hütten, 1712», in RSAA, 12, 1951, 164-174 (avec généal.)
  • G. Sibler, «Zinsschreiber, geschworene Schreiber und Landschreiber im alten Zürich», in ZTb, 1988, 1987, 173-179

Suggestion de citation

Ziegler, Peter: "Eschmann", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 04.11.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023800/2004-11-04/, consulté le 04.12.2020.