de fr it

FriesZH

Famille reçue bourgeoise de Zurich en 1538, en la personne de Johannes (->), dont le père, Konrad, bourgeois de Greifensee, vécut à Grüningen. Famille de politiciens et de savants (notamment médecins et théologiens), les F. entrèrent au Grand Conseil en 1637 et eurent huit représentants au Petit Conseil entre 1643 et 1798, ainsi que quinze baillis (douze dans des bailliages "intérieurs" et trois dans des bailliages "extérieurs"). Johannes (->), bourgmestre de Zurich (1742-1759), fut l'homme politique le plus en vue de la famille. Hans Conrad (1717-1780) prit possession de la seigneurie justicière de Turbenthal en 1750, à la suite de son mariage avec Anna Dorothea von Breitenlandenberg. Les F. furent admis dans la société noble des Schildner zum Schneggen en 1759. Plusieurs familles du même nom sont attestées dans la campagne zurichoise (Embrach, Kloten, Winkel) avant 1800 déjà.

Sources et bibliographie

  • C. Keller-Escher, Promptuarium genealogicum, s.d. (ZBZ)
  • Almanach généal. suisse, 2, 204-205