de fr it

KellerZH, vom Steinbock

Famille de Junker zurichois, reçue bourgeoise avant 1350. La première mention d'un Cellerarius in Swabindingen date des années 1253-1267. La généalogie remonte à Heinrich K. de Schwamendingen (1320-1379), cellérier de la prévôté du Grossmünster. Les K. vom Steinbock (ainsi désignés à cause du bouquetin figurant dans leurs armoiries) fournirent à Zurich vingt-six membres du Petit Conseil entre 1396 et 1798 et treize baillis entre 1514 et 1781, dont Johannes (->). Felix (1432-1507) reçut de l'empereur Maximilien Ier une lettre de noblesse et d'armoiries en 1487. Après l'extinction de sa lignée, le titre de Junker fut transmis à certains de ses collatéraux seulement. Le pasteur Wilhelm (1478-1535) créa le fonds de famille en 1532. Les K. furent membres dès 1550 de la société noble des Schildner zum Schneggen. Au XVIe s., la famille se divisa en quatre branches: celle du bourgmestre Hans (->) s'éteignit en 1679, celle d'Oswald (1540-1600) donna aux XIXe et XXe s. des commerçants et les deux autres comptèrent au XIXe s. des savants connus.

Sources et bibliographie

  • C. Keller-Escher, Promptuarium genealogicum, s.d. (ZBZ)
  • F.S. Vögelin, Aus der Familiengeschichte der Keller vom Steinbock in Zürich, 1880
  • Almanach généal. suisse, 1, 241-244
Indexation thématique
Elites (jusque vers 1800) / Cantons