de fr it

Lavater

La maison de campagne zum Ankenhof à Oberenstringen, vue de devant. Dessin à la plume et lavis par Johann Jakob Kuhn, après 1761 (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv).
La maison de campagne zum Ankenhof à Oberenstringen, vue de devant. Dessin à la plume et lavis par Johann Jakob Kuhn, après 1761 (Zentralbibliothek Zürich, Graphische Sammlung und Fotoarchiv). […]

Famille de Zurich, issue de Nicolaus, cordonnier de Rheinau, bourgeois de Zurich en 1446. Au XVe s., les L. furent des artisans (cordonniers et tanneurs), qui pratiquèrent vraisemblablement aussi avec succès le commerce du cuir. En une génération, la famille devint l'une des plus importantes de Zurich. En 1502, Hans fut le premier à siéger au Grand Conseil comme représentant de la corporation des Tanneurs. Son fils Hans Rudolf ( ->) atteignit un grade élevé au service du pape (1521) et fut bourgmestre de Zurich (1544-1547), après avoir été le premier L. à entrer au Petit Conseil (1536). De 1532 à 1545, la famille posséda la seigneurie judiciaire de Niederhasli et Mettmenhasli. L'ascension sociale des L. était déjà perceptible au cours des décennies précédentes, à travers leur politique matrimoniale: ainsi Hans (✝︎1501), fils de Nicolaus, épousa Ursula Kambli, d'une importante famille bourgeoise de Zurich. Les fils d'Hans Rudolf sont à l'origine de deux branches: Ludwig (-> ) fonda celle des savants et médecins, toujours existante, à laquelle appartiennent deux Heinrich (-> et ->), Johannes (->), Johann Kaspar (->) et Diethelm (->); Felix (1531-1586) fonda la branche, éteinte en 1806, formée d'abord d'artisans, puis presque exclusivement d'ecclésiastiques au XVIIe s. Aux XVIIe et XVIIIe s., la famille fut très fortement représentée au Conseil de Zurich. Elle donna quarante-sept membres du Grand Conseil, dix-sept membres du Petit Conseil et treize baillis, dont neuf au XVIIIe s. Elle posséda plusieurs maisons en ville de Zurich, les domaines Zum Breitenstein à Wipkingen et Zum Ankenhof à Oberengstringen, ainsi que la presqu'île d'Au de 1741 à 1777.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 1, 254-257; 7, 313-319
  • B. Körner, éd., Deutsch-Schweizerisches Geschlechterbuch, 4, 1929, 101-215
  • H. Stucki, Bürgermeister Hans Rudolf Lavater, 1492-1557, 1973
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF