de fr it

Meiss

Famille zurichoise de Junker citée pour la première fois en 1225 avec Waltherus Meisa; en outre, un Walther Meis est mentionné au Petit Conseil en 1253. La généalogie est certaine à partir de Heinrich, membre du Petit Conseil de 1362 à 1367. Un autre Heinrich (->) et son fils Rudolf (->) furent bourgmestres de Zurich. Les fils de Jakob (✝︎1515), Jakob, Hans et Hans Jakob, donnèrent naissance à trois lignées; celle de Jakob se ramifia en plusieurs branches qui prirent le nom de leurs seigneuries respectives (M. von Teufen, M. von Wülflingen et M. von Wetzikon). De ces dernières descendent les M. vivant aujourd'hui en Suisse, en Autriche et en Allemagne qui comptent des familles protestantes et catholiques. La branche issue de Hans s'éteignit à la mort de ses deux fils Hans et Felix, alors que celle de Hans Jakob subsista jusqu'au début du XIXe s. Quelques M., comme Hans Konrad (->), exercèrent à Zurich une grande influence politique, administrative et militaire. Résidant dans les châteaux des seigneuries justicières qu'ils possédaient (Teufen avec Rorbas, Freienstein et Berg, Wülflingen, Wetzikon, Nürensdorf et une partie de Kempten), les M. se consacraient à l'administration de ces dernières dont ils tiraient presque tous leurs revenus. Entre le XIIIe et le XVIIIe s., ils représentèrent douze fois la Konstaffel au Petit Conseil et, de 1515 à 1798, vingt-six fois au Grand Conseil. Du XVe au XVIIIe s., la famille donna treize baillis et possédait plusieurs maisons et une tour (Ritterturm) à Zurich ainsi que des propriétés foncières dans les environs de la ville. Les M. s'allièrent essentiellement à d'autres familles de Junker, notamment les Edlibach, Escher vom Luchs, Grebel, Landenberg, Meyer von Knonau, Reinhard ou Schmid von Goldenberg. Dès 1543 au plus tard, ils occupèrent jusqu'à quatre sièges dans la société noble des Schildner zum Schneggen, ce qui révèle leur éminente position. L'affirmation selon laquelle la famille aurait déjà porté le titre de Junker en 1366 est erronée.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 1, 279-284; 5, 410-415
  • W. von Meiss, «Aus der Geschichte der Familie Meiss von Zürich», in ZTb, 1928, 1927, 1-85 ; 1929, 1928, 1-92
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Variante(s)
von Meiss