de fr it

Lochmann

Famille bourgeoise de Zurich, peut-être originaire de Goldbach (comm. Küsnacht ZH). La famille se ramifia en trois branches dont les liens ne sont pas clairs. Le fondateur de la première est Ulrich. Son arrière-petit-fils, Hans (1508-1568), est à l'origine du rameau dont de nombreux membres firent carrière au service étranger (par exemple Ulrich, ->). Au XVIIe s., les représentants de cette branche, éteinte au début du XIXe s., connurent une ascension sociale grâce à leurs succès militaires (vingt-trois officiers). Deux d'entre eux, colonels, furent anoblis par Louis XIV (Heinrich, ->; Peter, ->). La deuxième branche, issue de Rudolf (XVe s.), disparue en 1663, produisit également des officiers et se distingua par ses réussites économiques (Hans Heinrich, ->). Conrad (∗︎1552) fonda la troisième branche, celle des armuriers, qui s'éteignit au XVIIIe s. La deuxième lignée fit partie de la société noble des Schildner zum Schneggen aux XVIe et XVIIe s., la première aux XVIIe et XVIIIe s.; toutes deux furent représentées au Petit Conseil (treize fois en tout). Outre leurs maisons et leurs domaines, les L. possédaient le château d'Elgg.

Sources et bibliographie

  • C. Keller-Escher, Promptuarium genealogicum, s.d. (ZBZ)
  • Almanach généal. suisse, 4, 322-331
  • H. Schulthess, Die Lochmann, 1940