de fr it

Römer

Famille de marchands zurichois, descendante de Johann (1591-1636), bourgeois de Zurich en 1622. Son fils Heinrich (->) fonda, sur la propriété familiale près de la porte du Rennweg, un atelier prospère où l'on préparait la soie et plus tard également la laine. A la fin du XVIIe s., la famille payait l'une des taxes à la livre (sur les marchandises des soustes) les plus élevées à Zurich (dixième rang). Les R. possédaient avec Martin Kitt une manufacture de toiles de Perse et d'indiennes. Ils n'exercèrent des charges publiques qu'à partir du XVIIIe s., et en nombre restreint. Ils siégèrent à quatre reprises au Grand Conseil et une fois au Petit Conseil. Deux R. furent baillis au XVIIIe s. et plusieurs firent une carrière militaire (Melchior, ->). Au XIXe s., ils comptèrent en outre quelques savants (Johann Jakob, ->) et un conseiller national (Melchior, ->). La famille fut membre de la société noble des Schildner zum Schneggen à partir du XXe s. Des cinq branches issues des petits-fils de l'ancêtre des R., une seule était encore florissante au début du XXIe s.

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 1, 453-454; 5, 524-525
  • A. Garnaus, Die Familie Römer von Zürich, 1622-1932, 1932