de fr it

vonSchwarzenberg

Famille de la noblesse franconienne au service de la Bohême et de l'Autriche, dont les représentants furent élevés en 1671 au rang de princes d'Empire. En 1688, le prince Ferdinand fut reçu à la bourgeoisie de Zurich grâce à sa femme, Maria Anna, unique héritière du comte Johann Ludwig von Sulz dont les ancêtres étaient combourgeois de la ville depuis 1478. Ferdinand hérita aussi les biens des Sulz, en particulier le landgraviat du Klettgau. Chaque nouveau détenteur de celui-ci renouvelait la combourgeoisie avec Zurich. Après la révolution de 1798, ce renouvellement fut suspendu, avant d'être rétabli en 1819. En 1926, l'exécutif de la ville confirma que les princes, dont Karl Philipp (->), étaient bourgeois de Zurich et donc citoyens suisses. Les S. ont des biens en Souabe, en Bavière, en Bohême, en Autriche et en Hongrie.

Sources et bibliographie

  • F. Blaschko, Das Zürcher Bürgerrecht der Schwarzenberg, 1953
  • H. Müller-Hitz, Adelige Zürcher Bürger, 1956
  • K. Schwarzenberg, Geschichte des reichsständischen Hauses Schwarzenberg, 1963
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF