de fr it

vonWyssZH

Famille de conseillers de Zurich, appelée aussi, d'après ses armoiries, W. vom Angel (W. à l'hameçon) et également désignée, dès le XVIIIe s., par le titre de Junker. Les W. font partie des familles bourgeoises de Zurich les plus anciennes, mais la date de leur réception à la bourgeoisie reste inconnue. La généalogie remonte à un fourreur du nom de Burkhard, prévôt de la corporation des Tailleurs en 1397. Il fut le premier W. à siéger au Petit Conseil, suivi par presque tous les représentants masculins de la famille; au début du XVIe s., elle fournit un bourgmestre, Matthias (->), qui se vit conférer des armoiries par l'empereur Maximilien Ier (1503). Elle perdit ensuite de son influence. La situation changea à nouveau à la fin du XVIIe s. avec la nomination de David (1623-1682) comme secrétaire de la ville. Dès le milieu du XVIIIe s., les W. eurent une position dominante, avec David (->), bourgmestre, et deux représentants au Petit Conseil. Depuis le XVIIIe s., ils firent partie de la corporation des Cordonniers (auparavant surtout de celle de la Mésange et de la Konstaffel) et de la société noble des Schildnern zum Schneggen. Un fonds de famille fut constitué en 1750. Hans Konrad (->) et David (->) jouèrent un rôle déterminant dans le passage de Zurich dans le XIXe s. Georg (->), Friedrich (->) et Heinrich (->) furent actifs en politique jusqu'au début du XXe s. Les W. fournirent d'éminentes personnalités dans le domaine des sciences, du droit et de l'économie, comme Georg et Friedrich, déjà nommés, et Salomon (->). Ils comptèrent souvent peu de représentants masculins par génération. Les membres de la famille actuelle descendent tous de David (->).

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 1, 677-681; 5, 747-751