de fr it

Jäggli

Famille bourgeoise de Winterthour. Le nom de J., largement répandu, est porté en divers endroits par des familles sans liens de parenté. Il est mentionné à Winterthour entre 1419 et 1425, puis dès le milieu du XVIe s., avec le charpentier Steffen (vers 1510), de Seen, reçu bourgeois avant 1564, ancêtre d'une lignée d'artisans: charpentiers (durant les trois premières générations), peintres verriers, boulangers, teinturiers et cordonniers. Hans Jakob (vers 1600), reçu bourgeois de Zurich en 1629, capitaine de cavalerie, aubergiste à l'enseigne de l'Etoile, n'est vraisemblablement pas issu des J. de Winterthour, mais de la branche paysanne de Seen, en faveur de laquelle il fonda un fidéicommis en 1662. Dès le XIXe s., les J. firent carrière, notamment, dans le ministère pastoral, les métiers d'art et la mécanique. Mario (->) est aussi un J. de Winterthour.

Sources et bibliographie

  • H. Kläui, «Die alten Geschlechter und ihre Wappen : Jäggli», in Neues Winterthurer Tagblatt, 21.8, 28.8 et 4.9.1954