de fr it

ZieglerZH, Winterthour

Famille bourgeoise de Winterthour, dont les membres furent surtout artisans, en particulier bouchers ou tanneurs. Premier représentant connu, Ueli, membre du Grand Conseil, est cité dans le Harnischanleite (liste sur l'équipement militaire des contribuables) de 1405. Des Z. siégèrent pendant des siècles aux Grand et Petit Conseils de la ville. Christoph (->) fut le seul avoyer de la famille. Vers la fin du XVIIIe s. et durant la première moitié du XIXe s., la branche Zum Steinberg compta deux importants pionniers de l'industrie: Johann Heinrich (->) et son fils Jakob (->). Pendant la première moitié du XIXe s., les Z. exercèrent une influence considérable au collège de musique de Winterthour, dont ils étaient membres depuis 1720, grâce à leur présence massive dans l'institution et aux présidences de Jakob, déjà cité, et de son fils homonyme (1798-1882). La branche joua généralement un rôle prépondérant dans les cercles dirigeants, par exemple avec Theodor (->), qui s'engagea en faveur de la politique ferroviaire de Winterthour. Depuis le XVIIIe s., une autre branche porta le nom de Zum Sonnenberg. Au XIXe s., Gottlieb (->), conseiller national et d'Etat, fut le politicien le plus important de la famille. Au début du XXIe s., le patronyme est surtout lié à l'imprimerie et maison d'édition Ziegler SA, aux mains des descendants de Gottlieb depuis 1877 (lesquels ne s'appellent cependant plus Z.), qui imprima le Landbote de 1877 à 2005.

Sources et bibliographie

  • L. Kempter, Das Musikkollegium Winterthur, 1837-1959, 1959, 16-20
  • K. Ziegler, «Erinnerungen an den "Sonnenberg"», in Winterthurer Jahrbuch, 1971, 165-176

Suggestion de citation

Baertschi, Christian: "Ziegler (ZH, Winterthour)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 26.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/023872/2014-02-26/, consulté le 28.10.2020.