de fr it

Jacques Philippe deLanderset

30.7.1730 à Fribourg, 6.4.1798 au Portugal, cath., de Fribourg. Fils naturel du patricien Charles de L. de la Tour, médecin, et d'Elisabeth Fleischmann-Perriard, légitimé en 1747. 1) à Pondichéry (Indes françaises), Maria Catharina Michaela Bourquenoud, fille de Claude-Joseph, ancien aubergiste à Vaulruz, membre du conseil de Pondichéry, 2) NN. Séjour à Paris en 1747. Entré au service du Portugal en 1748, L. eut un premier poste à Goa, puis fit carrière dans l'armée (colonel en 1763, brigadier en 1789, maréchal de camp en 1791, lieutenant-général en 1796), la diplomatie (ambassadeur en Algérie en 1785 et au Maroc en 1790) et l'administration (gouverneur de Castro-Marino dans le sud du Portugal en 1769, de Faro en 1789 et en Algarve en 1791). Lettres de noblesse en 1763 (confirmées en 1780). Bien qu'innocent, il fut incarcéré en 1767 à Lisbonne, puis réhabilité en 1769. Fondateur de la branche portugaise des L., dotée de ses propres armoiries.

Sources et bibliographie

  • A. d'Amman, «Lettres d'armoiries et de noblesse concédées à des familles fribourgeoises», in AHér.S, 37, 1923, 62-64
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 30.7.1730 ✝︎ 6.4.1798