de fr it

Achermann

Vieille et nombreuse famille de Nidwald, originaire d'Ennetbürgen, membre de corporations d'usagers dans l'ancienne paroisse de Buochs et, au XVIe s., à Wolfenschiessen. La famille A. se divise en onze branches. Le premier représentant connu est Walther, cité en 1326. Déjà au XIVe s., les A. sont mentionnés comme propriétaires fonciers. La famille est représentée dans les conseils dès 1427 et occupe du XVe s. jusqu'à nos jours des fonctions politiques, administratives, judiciaires et militaires au niveau communal et cantonal. En particulier, la branche dite vom Kastel am Bürgen ou "dixième branche" fut une des plus importantes familles de magistrats de Nidwald et revêtit du XVIIe au XIXe s. les charges les plus élevées, telles que landamman, capitaine du pays ou chancelier, ainsi que celles de bailli ou de commissaire au Tessin: lui appartiennent Johann Franz (->), Johann Franz Alois (->), Johann Jakob (->), Johann Kaspar (->), Johann Kaspar (->), Stanislaus (->). Les magistratures, le service étranger (surtout en France) et des unions matrimoniales dans les milieux dirigeants de Nidwald favorisèrent l'ascension sociale d'une famille dont quelques membres portèrent le titre de chevalier. Les A. de la dixième branche possédèrent du XVIIe au XXe s. le domaine d'Ennerberg près de Buochs, acquis par mariage avec les Leuw et par donation. Les ecclésiastiques de la famille se consacrèrent essentiellement à la pastorale et la politique éducative; Josef Alois (1766-1831), curé de Buochs, eut des sympathies pour le régime de l'Helvétique. Les A. des autres branches vivaient pour la plupart de l'agriculture et de l'artisanat (maîtres verriers, teinturiers, orfèvres, marchands de fromage, aubergistes aux XVIIIe et XIXe s.). Ils furent aussi présidents d'Ürten. La forge de Rotzloch appartint de 1696 à 1719 à Dominik et à son fils Johann Kaspar. Ils l'agrandirent pendant la période agitée qui précéda la seconde guerre de Villmergen.

Sources et bibliographie

  • Généal., StANW
  • F. Odermatt, Der Kanton Unterwalden nid dem Wald im 19. Jahrhundert, 1937
  • H. von Matt, «Der Maler Johann Melchior Wyrsch», in Gfr., 101, 1948, surtout 245-252
  • F. Niederberger, Die Ahnenliste der Kinder des Karl Kranz-Niederberger von Dübendorf-Zürich, 1973
  • P. Steiner, Gemeinden, Räte und Gerichte im Nidwalden des 18. Jahrhunderts, 1986