de fr it

Dillier

Famille originaire d'Engelberg, qui essaima au XVIe s. à Obwald et Nidwald. Des D. sont attestés au commencement du XIVe s., dans le premier obituaire d'Engelberg (1491); un Jakob est muletier de l'abbaye en 1413. Niklaus acheta vers 1600 le domaine de Leimi à Altzellen et en 1634 la bourgeoisie de Nidwald. Ses descendants furent durant trois générations marguilliers de l'église de Wolfenschiessen. La branche s'éteignit en 1725 avec Josef, enseigne du pays, conseiller et marguillier, frère de Melchior (->) et de Johann Baptist (->).

A Obwald, les D. sont paroissiens de Kerns dès 1548 (quartier de l'Eglise). Le drapier Nikolaus (1582-1664, Marie Barbara von Flüe) s'établit à Sarnen où il acquit en 1633 la bourgeoisie (quartier du Freiteil). Son petit-fils Jakob Josef (∗︎1689), drapier, eut trois fils, fondateurs de lignées d'artisans et de notabilités locales. A la branche du drapier Justus (∗︎1728), qui compte jusqu'à nos jours des fabricants de poêles, appartiennent Julian (->) et Gerhard (∗︎1949), auteur de pièces radiophoniques; d'un petit-fils de Justus, Ignaz (1814-1890), propriétaire d'une entreprise de transports (plus tard active aussi dans le tourisme et les véhicules utilitaires), sont issus le landamman Christian (1904-1985) et Jost (->). La branche de Fidel Bati (∗︎1729) s'est éteinte avec le trésorier Josef Ignaz (->). Celle de Nikolaus (∗︎1731) compte des chaudronniers (tel son fondateur), des forgerons, des couvreurs et des ramoneurs.

Sources et bibliographie

  • E. Scherer, Beiwort zum Stammbaum Dillier, ms., 1921-1922 (KBNW)
  • L. Ettlin, Dr. Johann Baptist Dillier, 1969, 17-22
  • J. Dillier et al., Dillier, 1990