de fr it

FrédéricVeillon

3.3.1804 à Nice, 6.3.1872 à Aigle, prot., de Bex et d'Aigle. Fils de François-Otto, négociant et juge, et de Jeanne-Louise de Loës. Frère de Charles (->), beau-frère de François (->). Françoise Rosalie Dubochet, fille de Vincent, propriétaire foncier et juge de district. Propriétaire foncier à Aigle, V. est capitaine des troupes cantonales (1832), major (1833) et colonel (1845). Colonel fédéral en 1847, il entre la même année à l'état-major général. Commandant de brigade pendant la guerre du Sonderbund (1847), commandant de la division 2 (1856), il quitte l'état-major général (1861). Bien qu'il n'ait pas joué le même rôle politique que son frère, il participe à la révolution radicale de 1845 en prenant la tête de la colonne venue d'Aigle pour prêter main forte aux révolutionnaires de la capitale vaudoise. Il commande l'une des divisions mises sur pied lors de la mobilisation provoquée par l'affaire de Neuchâtel (1856-1857).

Sources et bibliographie

  • L'Etat-major, 3, 189
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 3.3.1804 ✝︎ 6.3.1872