de fr it

Abucinus

Tiberius Iulius A., fils de Tiberius, membre de la classe dirigeante des Helvètes sous l'Empire romain (seconde moitié du Ier s. apr. J.-C.), est attesté par trois fragments d'inscriptions à Avenches. La famille fut romanisée très tôt; le père de Tiberius Iulius A. avait déjà obtenu la citoyenneté romaine sous l'empereur Tibère (14-37). Le surnom A. indique une origine autochtone. Les charges attestées de Tiberius Iulius A. sont: duumvir, praefectus operum publicorum (préfet des travaux publics, titre qui n'apparaît que dans la colonie d'Aventicum), flamen Augusti (prêtre du culte impérial), sacerdos perpetuus (fonction encore inexpliquée). Il fut le premier patronus publicus (protecteur) de la colonie et fut honoré par les colons en tant que bienfaiteur. Un fils s'est appelé [Tiberius Iulius] Sanctus, un petit-fils et héritier Tiberius Sanctius A. Le changement de nom (Sanctius pour Sanctus) était pratique courante en Gaule et en Rhénanie aux IIe-IIIe s.

Sources et bibliographie

  • CIL, 13, 5102-5104
  • T. Pekáry, «Inschriften von Avenches», in BPA , 19, 1967, 37-56
  • P. Frei, «Zur Gründung und zur Rechtsstellung der römischen Kolonie Aventicum», in BPA, 20, 1969, 5-22
  • A. Bielman, «A propos de Quintus Cluvius Macer, duumvir d'Avenches», in BPA, 34, 1992, 23
  • R. Frei-Stolba, «Die Helvetier im Römischen Reich», in La politique édilitaire dans les provinces de l'Empire romain, éd. R. Frei-Stolba, H.E. Herzig, 1995, 167-186