de fr it

HeinrichWieland

7.2.1822 à Bâle, 3.4.1894 à Bâle, prot., de Bâle. Fils d'August, libraire et major d'artillerie, et de Barbara Landerer. Frère de Hans (->), neveu de Johannes (->). Célibataire. Formation commerciale dans le sud de la France et en Angleterre. Employé dans la librairie familiale. Consul général en Belgique (1848-1849). Officier des troupes bâloises (1849-1850). Officier au service de Naples (1850-1861), major (1860), lieutenant-colonel lors du siège de Gaète (1861). Officier EMG et instructeur en chef des troupes de Bâle, Fribourg et Neuchâtel (1861-1875), colonel fédéral (1866), commandant de la 9e division (1873), instructeur fédéral d'arrondissement (1875-1889), commandant de la 8e division (1890-1891), commandant du 4e corps d'armée (1891-1894). W. succéda à son frère comme rédacteur de l'Allgemeine schweizerische Militär-Zeitung (1864-1875). Député au Grand Conseil bâlois (dès 1867).

Sources et bibliographie

  • L'Etat-major, 3, 196
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Appartenance familiale
Dates biographiques ∗︎ 7.2.1822 ✝︎ 3.4.1894

Suggestion de citation

Müller-Grieshaber, Peter: "Wieland, Heinrich", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 29.10.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/024426/2013-10-29/, consulté le 27.09.2020.