de fr it

LodovicoFrapolli

23.3.1815 à Milan, 25.4.1878 (suicide) à Turin. D'une famille de Scareglia (Valcolla) établie à Milan. F. quitta la carrière militaire pour obtenir, à Paris, le titre d'ingénieur des mines. Esprit cosmopolite, il fit des voyages, d'étude surtout, en France, Allemagne et Suède. Il prit part aux soulèvements du Risorgimento de 1848, adhéra à la République romaine et s'acquitta de quelques missions à Paris. Expulsé de France en 1849, F. demanda asile au Tessin et obtint la citoyenneté suisse grâce aux origines de sa famille. Il resta dans le canton jusqu'en 1853. Il collabora avec quelques journaux libéraux et entretint des rapports étroits avec la Tipografia elvetica de Capolago ainsi qu'avec des représentants libéraux tessinois et d'autres cantons. Il encouragea la construction de la route du val Colla, s'intéressa à la création du gymnase cantonal et s'occupa de questions ferroviaires. Rentré en Italie, il fut membre de la Chambre des députés (1860-1874) et chargé de missions diplomatiques et militaires. Franc-maçon, F. contribua à la constitution, en 1864, du Grand Orient d'Italie, dont il fut l'un des principaux dirigeants.

Sources et bibliographie

  • DBI, 50, 296-298
  • L. Polo Friz, La massoneria italiana nel decennio postunitario: Lodovico Frapolli, 1998
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF
En bref
Dates biographiques ∗︎ 23.3.1815 ✝︎ 25.4.1878