de fr it

PietroBianchi

28.3.1787 à Lugano, 28.12.1849 à Naples, cath., de Lugano. Fils de Francesco Antonio et d'Annamaria Buonvicini. Caterina Pisoni, d'Ascona, domiciliée à Rome. B. fréquenta le collège des pères somasques de Lugano puis, en 1803, les cours d'ornementation et d'architecture de Giocondo et Giacomo Albertolli à l'académie de Brera à Milan; il prit aussi des leçons privées chez Luigi Cagnola. En 1806, il obtint le titre d'ingénieur architecte à l'université de Pavie. A 20 ans, après avoir reçu une formation typiquement néoclassique, il se rendit à Rome pour approfondir l'étude des antiquités romaines, ce qu'il fit avec succès et lui valut une bourse de la France. Dès 1813, il se vit confier des charges officielles importantes, dont celles de directeur des fouilles du Colisée et du forum et de collaborateur de Giuseppe Valadier dans la commission des travaux d'embellissement de Rome, qu'il dirigea par la suite. Une abondante documentation iconographique témoigne de son activité d'archéologue à Rome (puis à Naples), récompensée par plusieurs académies prestigieuses. B. fut en relations avec Antonio Canova, Gaspare Fossati, Bertel Thorvaldsen. En 1816, il partit pour Naples, où il se vit confier le nouveau projet et le chantier de l'église Saint-François de Paule, terminée en 1836, son seul projet autonome réalisé. En 1822, B. devint l'architecte des Bourbons, pour qui il conçut la salle du trône du palais royal de Caserte (1824); il participa en outre à de nombreux travaux d'organisation et de restructuration des bâtiments royaux. Nommé directeur des antiquités du royaume des Deux-Siciles en 1824, il se vit confier en 1827 les fouilles d'Herculanum, de Pompéi et de Paestum, dont les résultats eurent un grand retentissement.

Sources et bibliographie

  • N. Ossanna Cavadini, éd., Pietro Bianchi, 1787-1849: architetto e archeologo, 1995
  • Architektenlex., 59
Liens
Notices d'autorité
GND
VIAF