de fr it

LaVoile latine

Organe des écrivains en Suisse romande de la génération de Ramuz, des frères Alexandre et Charles-Albert Cingria, d'Adrien Bovy, des frères Robert et Georges de Traz et de Gonzague de Reynold, La Voile latine, fondée par les quatre premiers, commence à paraître à Genève en octobre 1904; Bovy et Reynold, qui les ont rejoints, en assurent la rédaction. Dès l'hiver 1906, la revue adopte le sous-titre de Revue de littérature suisse et d'art, annonçant une division des collaborateurs entre "artistes" (les fondateurs) et "helvétistes" (Reynold et Robert de Traz) qui lui sera fatale; les tâches rédactionnelles et administratives sont dès lors assumées par Robert de Traz. La revue est d'abord trimestrielle (1904-1906), puis bimestrielle (1907-1909) et mensuelle au cours de sa dernière année d'existence (1910). Source importante sur les débats d'idées de la première décennie du XXe s., elle contient nombre d'articles critiques mettant en valeur des positions esthétiques tranchées, comme celui de Ramuz, qui défend aussi Cézanne et van Gogh, sur la VIIIe Exposition nationale suisse des beaux-arts (1904).

Sources et bibliographie

  • G. Guisan, C.-F. Ramuz, ses amis et son temps, 1, 1967
  • A. Clavien, Les Helvétistes, 1993
  • P.-O. Walzer, Le sabordage de "La Voile latine", 1993
Liens
Notices d'autorité
GND