de fr it

Eichenberger

Grande famille, très ramifiée, établie depuis le XIVe s. à Beinwil am See, à l'origine de plusieurs entreprises de l'industrie du tabac, fondées dans le Seetal argovien au XIXe s. Johann Jakob (->) ouvrit en 1841 la première fabrique de cigares du village. Ses anciens associés, son beau-frère Rudolf E. (1829-1893) et Rudolf Erismann, se séparèrent en 1865 pour créer celle connue depuis 1934 sous le label E3 ou Eichenberger & Erismann SA. Ces deux entreprises familiales, avec leurs marques Bäumli et E3 (Eichenberger, Erismann et "classique première", all. erstklassig), furent pendant des décennies et durant plusieurs générations les plus importantes de la branche à Beinwil (116 et 150 employés en 1885). En outre, depuis 1860, le nom d'E. a figuré dans la raison sociale d'une vingtaine de petites fabriques de cigares, entreprises individuelles pour la plupart. L'industrie du tabac du Seetal a connu un déclin rapide dans les années 1950. Elle a disparu à Beinwil, à l'exception de la maison Eichenberger & Erismann.

Sources et bibliographie

  • K. Gautschi, Beinwil am See, 1985
  • A. Steigmeier, Blauer Dunst, 2002

Suggestion de citation

Steigmeier, Andreas: "Eichenberger", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 28.08.2004, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/024691/2004-08-28/, consulté le 28.11.2020.