de fr it

Laué

Immigré de Francfort-sur-le-Main en 1781, Christian Friedrich Laué acquit une petite fabrique d'indiennes à Wildegg. Son fils Johann Friedrich et son petit-neveu et gendre Adolf Friedrich Laué dirigèrent l'entreprise jusque dans les années 1840, sa deuxième fille épousa le célèbre graveur sur cuivre Samuel Amsler. Après des études de chimie, Julius Laué, fils d'Adolf Friedrich, ne voyant plus de possibilité de développement à Wildegg, ouvrit sa propre affaire vers 1849 à New York et plus tard à Saint Louis. Il revint à Wildegg vers 1866 et siégea au Grand Conseil argovien de 1872 à 1880. Au début du XXe siècle, la famille s'éteignit en ligne masculine à Wildegg.

Sources et bibliographie

  • Staatsarchiv Aargau, Aarau, Geschäftsakten der Firma Laué, Indiennedruckerei in Wildegg AG, 1760-1813.

Suggestion de citation

Neuenschwander, Heidi: "Laué", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.11.2008, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/024699/2008-11-18/, consulté le 08.03.2021.