de fr it

Motta

Famille originaire d'Airolo mentionnée pour la première fois dans la Léventine en 1292 (de la Mota), à Bellinzone au XVe s., à Gordevio (auj. comm. Avegno Gordevio) en 1549 et à Lugano au XVIe s. Pellegrino, l'un des premiers M. attestés, participa en 1292 aux incursions de Guido Orelli en Léventine. Deux branches principales sont connues dès la fin du XVIIIe s. Les membres de la première, apparentés à des familles uranaises, furent aubergistes et détinrent pendant longtemps la concession des transports postaux transitant par le col du Gothard. Aux XIXe et XXe s., elle compta plusieurs hommes politiques conservateurs, dont le plus important fut Giuseppe (->). Sa sœur Camilla (sœur Maria Carmela) fut mère supérieure de la congrégation des sœurs de la Sainte-Croix de Menzingen. Cristoforo (->) et Emilio (->) appartinrent par contre à la deuxième branche, de tendance libérale.

Sources et bibliographie

  • J.P. Zwicky von Gauen, éd., Almanach des familles suisses, 1, 1945, 182-189

Suggestion de citation

Marcacci, Marco: "Motta", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 23.05.2008, traduit de l’italien. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/024718/2008-05-23/, consulté le 24.02.2021.