de fr it

Respini

Famille de Cevio, probablement originaire du val Vigezzo, où un Raspinus est mentionné en 1406 à Folsogno (hameau de la comm. de Re), et du val d'Ossola; elle s'était aussi établie à Locarno au début du XVIIIe s. Filippo (1794-1879), notaire et greffier au tribunal, fut condamné à dix ans de réclusion pour avoir participé à la tentative contre-révolutionnaire tessinoise de 1841. Son fils Gioachimo (->), le plus important homme politique de la famille, fut un membre éminent du parti libéral-conservateur durant le gouvernement dit de la "nouvelle orientation" (Nuovo Indirizzo). Au XXe s., les R. comptèrent plusieurs députés au Grand Conseil tessinois, notamment les conservateurs Giuseppe (✝︎1957), fils de Gioachimo, et Florindo (1863-1942) ainsi que le radical Mario R.-Orelli, avocat et journaliste antifasciste qui fit partie de la défense lors du procès de Giovanni Bassanesi en 1930. Renzo (∗︎1944) a été conseiller d'Etat (1983-1995), puis conseiller aux Etats (1995-1999) pour le PDC.

Sources et bibliographie

  • BSSI, 1889, 284
En bref
Variante(s)
Raspini