de fr it

Schweizer Spiegel

Mensuel consacré aux belles-lettres, le Schweizer Spiegel ("Miroir suisse") fut fondé à Zurich en 1925 par Adolf Guggenbühl et son beau-frère Fortunat Huber. En mettant l'accent sur la particularité culturelle et politique de la Suisse, mais aussi sur un patriotisme fortement marqué par les valeurs chrétiennes, le magazine se rapprocha pendant la Deuxième Guerre mondiale des idéaux conservateurs de la Défense spirituelle. Au moyen de questionnaires, la revue invitait régulièrement les lecteurs à se prononcer sur les problèmes sociaux. Willi Schohaus, Peter Meyer, auteurs, et René Gilsi, caricaturiste, comptèrent parmi les collaborateurs réguliers. Après le départ de ses fondateurs au milieu des années 1960, le journal perdit sa ligne propre et fut repris en 1972 par la Weltwoche. L'imprimerie du Schweizer Spiegel édita aussi un large éventail d'ouvrages historico-culturels dont certains eurent un retentissement considérable, comme Die Moorsoldaten (Les soldats du marais) de Wolfgang Langhoff, en 1935, ou Schellen-Ursli (Une cloche pour Ursli) de Selina Chönz et Alois Carigiet, en 1945.

Sources et bibliographie

  • Schweizer Spiegel, 1949, no 1