de fr it

Geissbühler

Vieille famille de l'Emmental, d'origine paysanne. La branche de Lauperswil essaima à Bâle, Brugg, Lausanne (sous le nom de Geissbuhler), Peseux, Rüti (ZH) et Winterthour, celle de Sumiswald à Neuchâtel et Zurich, celle de Rüderswil à La Neuveville (sous le nom de Gueisbühler). On trouve d'autres branches à Langnau im Emmental et à Lützelflüh. Le nom de G. est à mettre en relation avec le lieudit Geissbühl à Frittenbach (comm. Lauperswil). La teinturerie et blanchisserie de Lützelflüh, fondée en 1673, passa en 1746 aux G. de Rüderswil; en 2001, elle était toujours en main de leurs descendants (huitième génération). Parmi ses représentants les plus connus, la famille G. compte les frères Fritz (1798-1848), mercier et juge consistorial, Ulrich (1803-1882), fabriquant de fil et député au Grand Conseil, et Johann (1805-1881), blanchisseur et député au Grand Conseil, ainsi que trois conseillers nationaux: Karl (->), Fritz (->) et Gottlieb (->). Frédéric (1885-1970) joua un rôle dans la politique suisse comme secrétaire de l'Assemblée fédérale, pendant des années, puis du groupe radical aux Chambres. Arnold (1897-1997, sculpteur aux Etats-Unis dès 1933), Domenic (->) et Rolf (∗︎1941, rédacteur publicitaire et écrivain) s'illustrèrent dans le domaine artistique.

Sources et bibliographie

  • Alpenhorn-Kalender, 1998, 122-126
  • H.R. Christen, Emmentaler Geschlechter- und Wappenbuch, 1998, 190-191