de fr it

Aeby

Originaire de Saint-Sylvestre, en Singine, la famille A. compte un bourgeois de Fribourg en 1396 déjà. Dispersée dans toute la Singine dès le XVIe s., à Berne au moment de la Réforme (Aebi), aux Etats-Unis au XVIIIe s. puis, au XIXe, dans d'autres cantons et en France. Deux A. étaient à Morat en 1476. La famille a donné nombre d'ecclésiastiques et de juristes. Une branche assimilée au patriciat descend de Nicolas, bourgeois de Fribourg en 1647; elle s'est illustrée au service de l'Eglise et de l'Etat, avec Pierre-Jean, prévôt de la collégiale Saint-Nicolas en 1858 et plusieurs députés au Grand Conseil, tel Stanislas (->), ainsi qu'avec Nicolas, major au service de Naples en 1839, dont le fils, Paul (->, cofondateur en 1867 de la Banque Weck-Aeby) et le petit-fils, Pierre (->) furent conseillers nationaux.

Sources et bibliographie

  • AFam, AEF
  • APriv Claude Aeby, Gingins
  • NEF, 26, 1892, 73; 33, 1899, 141-144; 50, 1916, 79-80
  • La Liberté, 5.2.1957