de fr it

Blancpain

Branche de la famille Beynon de Saint-Imier, qui s'installe à Villeret où elle est connue sous le surnom de Blanpan dès 1577, sous le nom de B. depuis 1618. Paysan, Jean-Jacques (1693) est le premier B. à travailler, dès 1735, dans l'horlogerie. David-Louis (1765-1816) installe un atelier et vend ses montres à l'étranger. Frédéric-Louis (1786-1843), ancien officier de l'armée napoléonienne, fonde vers 1815 une entreprise à caractère semi-industriel (Fabrique d'horlogerie Emile Blancpain) et y associe en 1830 son fils Frédéric-Emile (1811-1857). A la génération suivante, les frères Jules-Emile (1832-1928), Nestor (1833-1906), Paul-Alcide (->) sont momentanément associés. Seul Jules-Emile reste dans l'entreprise, que son fils Frédéric-Emile (1863-1932) sera le dernier B. à diriger, l'aîné, Jules (1860-1914) ayant fait une carrière d'artiste-peintre. L'entreprise, devenue en 1959 Manufacture Rayville SA., a disparu mais la marque B. a été reprise. La branche fribourgeoise des B. descend de Paul-Alcide.

Sources et bibliographie

  • C. Blancpain, La famille Blancpain, 1994
Indexation thématique
Economie et professions / Horlogerie