de fr it

Nordmann

Famille israélite originaire de Hégenheim en Alsace, dont plusieurs branches s'établirent en Suisse. L'ancêtre de la branche devenue bourgeoise de Boppelsen en 1887, installée à Bienne, puis à Genève, est Moïse (1837-1928). Le mariage de son petit-fils Robert (->) avec Simone Maus fut à l'origine de la holding Manor (MAus et NORdmann). Bourgeoise de Seuzach (1892), la branche fribourgeoise s'établit à Olten en 1875, à Fribourg en 1885 avec Abraham (1843-apr. 1912), lointain cousin de Moïse, et sa femme Elise (1849-1912). Le couple fut actif dans le commerce de vêtements à Fribourg et dans les campagnes environnantes. Ses fils Maurice (1874-1918), Isidore (1876-1957) et Camille (1878-1955) firent prospérer l'entreprise. Isidore épousa Alice Bloch, fille de Léopold, qui lui apporta les magasins "A la ville de Paris" à Fribourg, Langnau-Langenthal, Aarberg, Frutigen et Zweisimmen; il racheta à Fribourg un magasin, qui devint les Trois Tours (1919), puis la Placette (1976), enfin Manor (2001), le lien avec les cousins genevois étant ainsi maintenu. A la génération suivante, Jean (->), qui fut le premier juif à devenir colonel de l'armée suisse, et son cousin André, fils de Camille, développèrent l'entreprise; Jean-Luc, fils d'André, préside la Nordmann Fribourg Holding (Manor) depuis 1986. Plusieurs membres de la famille se sont tournés vers d'autres activités, le journalisme comme Roger (->) et son fils Patrick (∗︎1949) ou la diplomatie comme François (∗︎1942).

Tant à Genève qu'à Fribourg, les N. s'intégrèrent dans la vie locale, tout en étant très actifs dans la communauté israélite de leur ville ou dans la Fédération suisse des communautés israélites, que Jean présida. A Fribourg, Isidore montra l'exemple en s'engageant en politique (parti radical), en étant lieutenant-colonel et en dirigeant la fanfare de la Landwehr. Roger (∗︎1973), socialiste, entra au Conseil national en 2004. Jean-Luc (∗︎1942), directeur de l'OFIAMT, puis du Seco (1991-2007), descend d'une branche devenue bourgeoise d'Arlesheim.

Sources et bibliographie

  • A.-V. Fouradoulas, La communauté juive à Fribourg et son environnement cantonal (1895-2000), 2007

Suggestion de citation

Dorand, Jean-Pierre: "Nordmann", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 01.02.2011. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/024886/2011-02-01/, consulté le 24.10.2020.