de fr it

Verdan

Famille, encore existante, originaire de Fribourg (dès 1340), dont une branche s'établit à Sugiez (aujourd'hui commune de Mont-Vully). Les V. obtiennent la bourgeoisie de Neuchâtel en 1784 et celle de Bienne en 1786. Jean-Daniel (1716-1795), venu du Vully, est employé à la fabrique d'indiennes de Cressier (NE) en 1743 avant de s'installer à Cortaillod en 1747. Son fils François (->) et ses descendants sont liés à de nombreux lieux de production d'indiennes dans le pays de Neuchâtel: Marin, Boudry (Grandchamp, où trois générations se succèdent, et Les Isles), Colombier (Le Bied), industries achetées parfois après une période de location, ainsi que Saint-Blaise et Valangin (La Borcarderie), louées. Les V. essaiment cette industrie à Greng, Bienne (où la famille s'allie aux Neuhaus), Portalban et Fribourg où Abraham (1755-1823) est invité par le gouvernement fribourgeois en 1785 à venir installer une fabrique. Ils font rapidement fortune, mais le déclin a lieu avant le milieu du XIXe s.; Frédéric (->) est l'un des derniers à résister à la crise. Ils se diversifient alors dans l'industrie et le commerce d'horlogerie, de denrées coloniales, de tabac ou de vins.

Sources et bibliographie

  • AFam Neuhaus et Verdan, Musée Neuhaus, Bienne
  • P.E. Pasche, Recherches généal. concernant la famille Verdan, s.d., dactyl. (AEN)
  • M. Evard, Périple au pays des indiennes, 2002
  • I. Ehrensperger-Katz, «Die Indienne-Druckerei im Drei-Seen-Land im 18. und 19. Jahrhundert», in Der Seebutz, 53, 2003, 29-49
  • P.-A. Borel, Famille Verdan, communière de Sugiez, branche des maîtres indienneurs, 2010