de fr it

Geel

Famille attestée dès le début du XVe s. à Sargans et dans ses environs. Stoffel fonda en 1602 la chapelle Sainte-Marie à Vild (comm. Sargans). Les descendants de certaines branches de la famille travaillèrent comme voituriers, administrateurs du péage à Vild ou dans la teinturerie. Après la création du canton de Saint-Gall (1803), le grenier à sel de la région de Sargans passa entre leurs mains. Depuis, quelques G. ont exercé des charges officielles. Johannes (->), conseiller national, et son fils du même nom (->), conseiller aux Etats, sont sans aucun doute les plus connus des G. à avoir occupé des mandats publics. Deux autres fils, Rudolf et Otto, exploitèrent à Vienne une entreprise de presses typographiques mondialement connue.

Sources et bibliographie

  • J. Geel, Die Geel von Sargans, [1961]