de fr it

Gmür

Famille d'Amden, mentionnée en 1433, divisée au XVIIe s. en deux branches, les Grossgmür et les Kleingmür. Gallus (1775-1850) fut président de la commune; parmi ses descendants, on trouve des juristes, des commerçants, des politiciens comme Leonhard (->), Josef (->) et Hans (->), des musiciens comme Rudolf (1857-1921, chanteur d'opéra à Weimar) et Theodor (1859-1929, maître de chapelle à la cathédrale de Cork). D'une autre lignée, originaire de Murg, sont issus les intendants du chapitre de Schänis entre 1690 et 1765, ainsi que Max (->) et Harry (->). Les frères Johann Caspar (1732-1810, sous-bailli dans le Gaster) et Franz Dominik (1745-1819, banneret) fondèrent à Schänis les branches du Linthhof en 1761 et du Rathaus en 1768. La première, de tendance conservatrice, s'affirma au début du XIXe s. comme l'une des familles les plus influentes du canton de Saint-Gall avec Dominik (->), Xaver (->) et Ignaz (1775-1848, député au Grand Conseil), tandis que la seconde donnait le colonel et politicien radical Dominik (->). Le petit-fils d'Ignaz, Berchtold (1856-1913), fabricant de moteurs, construisit en 1913 une automobile électrique; son fils Alfred (1887-1916) développa en 1911 à Emmishofen un procédé de laminage pour la production de feuilles d'aluminium.

Sources et bibliographie

  • G. Gmür, Die Nachkommen von Gallus Gmür (1775-1850), dactyl., s.d. (StASG)
  • J. Seitz, Geschichte der Familie Gmür von Schänis, ms., 1936 (KBSG)