de fr it

ZieglerSO

Famille soleuroise de médecins, de commerçants et d'industriels du papier, peut-être issue de Peter, reçu à la bourgeoisie de Soleure en 1357. La généalogie des Z. patriciens est connue depuis la fin du XVIe s. Urs (✝︎1597), membre du Grand Conseil et du Petit Conseil (Jungrat), fut plus tard médecin à Salzbourg. Ludwig (✝︎1613) fut avoyer d'Olten (1599-1605 et 1611-1613). Benedikt (1663-1740) fut médecin de la ville de Soleure. Son petit-neveu Benedikt (->) acquit en 1798 le moulin à papier de Kriegstetten et fonda une branche qui fut active dans la papeterie durant sept générations. Balthasar (1797-1864), un de ses fils, fut médecin de la ville de Soleure et père de Rudolf (1828-1881), d'abord médecin puis, dès 1863, agent d'assurance, journaliste et écrivain.

Joseph (1785-1862), un autre fils de Benedikt, reprit en 1828 le moulin à papier de Kriegstetten, dont il mécanisa la production dès 1835-1836. Ses fils Benedikt (1816-1881) et Josef (1818-1887) gérèrent l'établissement de 1846 jusqu'à sa fermeture en 1881. Le premier promut en 1858 la construction du canal de l'Emme; dès 1870, il exploita à Bätterkinden deux fabriques de pâte de bois (substitut du chiffon dans la fabrication du papier), qu'il transféra en 1872 à la SA des pâtes de bois de l'Emme et du Rhône. Josef fonda en 1860 à Grellingen, avec Niklaus Kaiser (1819-1886), une fabrique de papier qui fournissait surtout les passementiers; en 1863, il créa la fabrique de pâte de bois Kaiser, Ziegler & Co., dont le siège fut déplacé à Bâle en 1883 sous le nom de Société pour la fabrication de pâte de bois. En 1875, il reprit de son beau-père Michael Thoma la fabrique de papier de Todtnau (Forêt-Noire), qui passa plus tard à son fils Berthold (1860-1905) et ferma en 1977. Après avoir racheté en 1878 la part de Kaiser, il remit en 1883 la papeterie de Grellingen à son fils Albert (1851-1929), qui en fit la société en commandite Albert Ziegler & Cie (SA en 1923). Lors de la grande crise des années 1930, les turbines alimentant en énergie la fabrique de Grellingen (Büttenen 1 et 2) furent converties en centrales électriques et complétées par d'autres à Grellingen (im Moos) et Nenzlingen. Les quatre sites relevèrent dès 2006 d'une SA distincte, cédée en 2008 à Atel (Alpiq dès 2009). En 2009, les Z. vendirent la SA Ziegler Papier (ainsi nommée dès 1988) à Philipp Kuttler-Frey et Isabel Frey Kuttler.

Sources et bibliographie

  • AFam, Regierungsratsprotokoll, 3.11.1858, no 1980, StASO
  • 100 Jahre Papierfabrik Albert Ziegler AG, Grellingen, 1861-1961, 1961
  • M. Ziegler, Die Familie Ziegler von Solothurn, ms., 2002 (StASO)
  • R.L. Frey, éd., Papier und wir, 2011
  • H.P. Knuchel et al., Bätterkinden, 2011, 259-262

Suggestion de citation

Krüger, Tobias; Degen, Bernard: "Ziegler (SO)", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 22.10.2013, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025029/2013-10-22/, consulté le 28.11.2020.