de fr it

Vogt

Famille très répandue dans le canton de Soleure. Elle fournit deux avoyers à la ville de Soleure, où elle s'éteignit au début du XVIe s.: Conrad (->) et son homonyme en charge entre 1482 et 1491. Les V. de Granges sont attestés dès 1400; aux XIXe et XXe s., ils se distinguèrent dans la politique et l'industrie, ainsi que dans des professions universitaires. Peter (->), inspecteur forestier cantonal (1869), devint conseiller d'Etat (1873); furent aussi politiquement actifs Euseb (1829-1912, président de Granges en 1856-1859 et 1866-1899), Eusebius (->), Werner (->) et Gottlieb (->). Walter (1883-1957) fonda la fabrique d'horlogerie Fortis à Granges (1912) et lança la première montre-bracelet automatique Harwood (1926). Les architectes Emil (->) et Max (->) appartiennent également à la branche de Granges. Celle d'Aedermannsdorf remonte à Urs (1753-1820), qui s'y établit en 1796. Son fils Viktor devint en 1826 associé de la faïencerie d'Aedermannsdorf. Albert (1884-1978) ouvrit en 1912 la fabrique de montres Vogis.