de fr it

Zay

Famille schwytzoise éteinte, du quartier d'Arth. Sans parenté avec les familles Z. des cantons de Glaris et Zurich, également éteintes. Jost est mentionné en 1353 à l'occasion de l'affranchissement du domaine d'Arth. Rudolf apparaît comme vice-landamman en 1532. Du sculpteur Johann Carl (1654-1734), membre du Conseil et capitaine du quartier, on connaît une madonne, conservée à Andermatt. Johann Sebastian, membre du Conseil, est considéré comme le maître d'ouvrage de la première chapelle de Rigi Klösterli (1689) et de l'église paroissiale d'Arth (consacrée en 1697). Josef Karl Martin (1735-1788), avocat, fut élu chancelier de Schwytz en 1769. Médecin comme son père Johann Karl Jakob (1721-1795), Karl (->) fit une carrière politique; son fils Karl (->) occupa de hautes fonctions cantonales. Le dernier représentant de la famille, Josef Karl Xaver (1809-1895), administrateur paroissial libéral à Arth, joua un rôle important dans l'abandon de la procession des Rameaux avec un âne en bois.

Sources et bibliographie

  • Doc. personnels, StASZ
  • P. Inderbitzin, «Der Palmesel von Arth», in MHVS, 98, 2006, 125-134
Indexation thématique
Elites (jusque vers 1800) / Cantons

Suggestion de citation

Horat, Erwin: "Zay", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 03.02.2014, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025034/2014-02-03/, consulté le 27.11.2020.