de fr it

Camenzind

L'une des plus grandes et des plus anciennes familles de Gersau. Un rameau acquit la bourgeoisie de Lucerne en 1803. Les C. se divisent en trois branches, dites bei der Kirche (Herrenlinie), im Forst et von der Bachstatt. Johans participa à la vente de la Planggenalp à l'abbaye d'Engelberg en 1345. Ludwig tomba à la bataille de Sempach en 1386. Rudi fut juge dans le différend frontalier qui opposa Gersau à Lucerne en 1507. De nombreux membres de la famille furent ammans de Gersau. Damian (->) et Josef Martin (->) furent landammans de Schwytz. Andreas (1807-1869) fut conseiller d'Etat (Intérieur) de 1852 à 1856, Richard (1939) le fut de 1992 à 2000 (Intérieur, landamman en 1998-2000). Anton (->) fut conseiller d'Etat de Nidwald (1883-1888). Andreas (->) fonda une soierie en 1771 et Johann Melchior (->) une autre en 1773. A la suite de revers qui entraînèrent la fermeture de ces entreprises, Caspar Joseph (->) et Hermann (1854-1916) ouvrirent à Gersau, en 1892, la fabrique de schappe Camenzind & Co., dirigée aujourd'hui encore par des membres de la famille.

Sources et bibliographie

  • C.J. Benziger, «Wappen der alten Republik Gersau und ihrer Bürgergeschlechter», in AHér.S, 34, 1920, 97-106
  • M. Styger, Wappenbuch des Kantons Schwyz, éd. P. Styger, 1936, 187-188
  • 50 Jahre Camenzind, 1942
  • 250 Jahre Seiden-Industrie in Gersau, 1980