de fr it

Fassbind

Vieille famille de Schwytz, du quartier d'Arth, actuellement bourgeoise d'Arth, Ingenbohl, Lauerz, Schwytz et Steinen. Une branche est bourgeoise de la ville de Lucerne depuis le XIVe s. Parmi les F. on trouve de nombreux conseillers de Schwytz, six baillis, trois Siebner (présidents de quartier), deux chanceliers de Schwytz, ainsi que deux chanceliers du prince-abbé d'Einsiedeln. Franz (1645-1712), bailli et Siebner, fut député à la Diète à plusieurs reprises en 1705-1706. Gottfried (->) et son fils Joseph (->) occupèrent les fonctions de conseiller d'Etat et de landamman. Gottfried (1854-1924), frère de Joseph, fut président du Grand Conseil (1882-1883) et de la Banque cantonale (1890-1903). Durant cinq générations, la famille dirigea un commerce de vin et une distillerie à Oberarth (1846-1994). Avec l'achat du Rössli à Brunnen en 1819 (vendu en 1874), l'ouverture du Waldstätterhof en 1870 (vendu en 1963), ainsi qu'avec des hôtels à Rigi-Klösterli (1890-1950), Rigi-Kaltbad (1927-1960) et Engelberg (1905-1956), la famille fonda un véritable empire hôtelier. Elle en possède encore à Lugano (depuis 1912), à Lausanne (depuis 1960), à Vitznau (depuis 1964), à Genève (depuis 1986) et à Berne (depuis 1991). D'une branche de Lachen sont issus un trésorier et un vice-landamman de la Marche. Georg Johann (->), intendant de l'arsenal et capitaine de la Marche, s'établit à Schwytz vers 1619. En léguant plus de 20 000 florins, Rochus Dominik (1688-1784), Siebner, permit la création de fondations en faveur des hôpitaux et de l'assistance publique à Schwytz.

Sources et bibliographie

  • Fonds, StASZ
  • M. Styger, Wappenbuch des Kantons Schwyz, éd. P. Styger, 1936, 38