de fr it

AmmannTG, Ermatingen

Cette vieille famille catholique procura au XVIIIe s. plusieurs officiers à l'évêque de Constance, tel le vicaire général Franz Johannes (1742-1785), puis au XIXe  des fonctionnaires au niveau du cercle, du district et du canton. Elle fut représentée au Grand Conseil par Hartmann Friedrich (1781-1838), par son fils Friedrich Ferdinand (1809-1873) qui fut tuteur du dernier Landenberg, et par son petit-fils Theodor (1840-1916).  Mathias (->) fut conseiller d'Etat. Son fils Wilhelm (1810-1859), juge d'instruction en Thurgovie puis à Lucerne, subit le feu de la critique en raison de ses méthodes d'enquête brutales.

Sources et bibliographie

  • AFam, StATG
  • Der wohlverdiente Lorbeerkranz für Verhörrichter Ammann und seine Freunde, s.d.
  • K. Pfyffer, Beleuchtung der Ammann'schen Untersuchungsmethode und Betrachtungen über das Strafrechtsvergehen überhaupt, 1847
  • B. Meyer, «Das Schicksal des Landenbergarchives nach dem Tode des letzten Junkers Hartmann Friedrich von Breitenlandenberg im Jahre 1885», in ThBeitr., 127, 1990, 203-209