de fr it

Brenner

Famille dont la présence est signalée dès le XVe s. à Weinfelden où elle tient la boucherie, la boulangerie, l'auberge banales. Au XVIIIe s., les B. sont tenanciers de l'auberge communale du Raisin (zum Trauben), forgeurs d'épées, orfèvres, horlogers, relieurs. En 1831, ils possèdent la première imprimerie de Weinfelden, sont pharmaciens, médecins, marchands de drap et d'épices, négociants en vins. Apparentés aux familles Bornhauser, Haffter et Reinhart. Ils siégèrent au Conseil et au tribunal depuis 1700 environ. Ils donnèrent à Weinfelden l'amman en 1786-1788, 1803-1809, 1819-1831 et le premier bourgmestre sous l'Helvétique; leur influence culmina vers 1770-1840, avec notamment Johann Joachim (->). Avant et après 1798, on les trouve comme officiers dans les troupes thurgoviennes et au service étranger (France, Hollande). Au XIXe s., des B. se signalèrent en Thurgovie et à l'étranger (commerçants en France).

Sources et bibliographie

  • Almanach généal. suisse, 4, 75-104; 7, 44-53
  • H. Lei, Weinfelden - Die Geschichte eines Thurgauer Dorfes, 1983, 171, 197, 382-384

Suggestion de citation

Holenstein, Thomas: "Brenner", in: Dictionnaire historique de la Suisse (DHS), version du 18.12.2002, traduit de l’allemand. Online: https://hls-dhs-dss.ch/fr/articles/025063/2002-12-18/, consulté le 22.06.2021.